Les applications de rencontre, la solution au célibat ?

Quand je pense à mes amies célibataires (qui ne souhaitent plus l’être) et qui utilisent les applications de rencontre pour tenter de rencontrer l’amour, je me pose quelques questions… Certaines de mes amies ont rencontré de belles personnes, mais beaucoup d’entre elles restent, cependant, avec des draps froids. Ces applications fonctionnent-elles et pour tout le monde ? Sont-elles la solution au célibat ? 

Elles sont belles, amusantes, passionnées, entreprenantes, affectueuses, intelligentes, intéressantes et restent cependant célibataires. Elles sont toutes d’accord pour dire qu’il est très compliqué de rencontrer un homme qui leur corresponde.

 

 

Pourquoi ces applications ont-elles autant de succès ?

Il semble que les bars ne sont plus les mêmes que ceux que j’avais l’habitude de fréquenter, ou du moins qu’il est plus difficile d’y trouver son bonheur à l’intérieur. Il semble également que l’on ne trouve plus un potentiel partenaire parmi notre groupe d’amis, ni parmi nos collègues.

Oui, les façons que nous avions de rencontrer du monde sont différentes. À présent, nous avons à notre disposition toute une gamme d’applications pour connaître l’homme ou la femme de sa vie ou échanger simplement nos fluides corporels en un simple clic.

 

J’ai voulu testé…

Je commence à faire des recherches sur le thème qui je dois reconnaître est fort intéressant. En fouinant sur le net, plusieurs pages s’ouvrent m’offrant en photos des filles peu candides qui veulent toutes me connaître, et elles ne sont pas toutes, du genre à lire Voltaire.

Pour avoir accès à tous ces moteurs de recherche qui m’assurent pouvoir mettre un point final à mes nuits solitaires, je dois remplir un formulaire de plusieurs pages, de forme suffisamment attractive pour attirer avec mon profil, le plus de visiteurs possibles. L’objectif est d’obtenir plus de “cœurs” que de “croix” si j’ai bien compris.

 Il ne s’agit rien d’autre que de curiosité, mais peu importe, je fonce ! Je me rends très vite compte que je dois respecter plusieurs règles si je veux briller comme nouvelle adhérente de cette application.

 

Les choses qui m’ont fait sourire…

 

  • Par exemple, je ne peux pas dire que j’adore passer mon dimanche après-midi en pyjamas à mater des films américains à la con en mangeant mon plat chinois que je viens de me faire livrer, sinon que j’aime me documenter sur toutes les cultures.
  • Je ne peux pas non plus dire que je suis plus de cent séries, sinon que j’ai des goûts cinématographiques très éclectiques.
  • On ne dit pas que l’on est moche ou gros sinon que l’on est plutôt réservé et que l’on préfère garder ce genre d’informations privées.
  • Le moment venu pour décrire son défaut, car il n’y a de la place que pour un seul, on pourra choisir dans la liste des 5 proposés celui de : parfois impulsif.
  • Au niveau professionnel, on ne dira pas que l’on travaille comme vendeuse chez Zara, sinon que l’on a un poste dans une multinationale.
  • Quand vient le moment de citer les qualités que l’on recherche chez l’âme sœur, bien évidemment, on ne peut se permettre de dire que les petits gros et chauves peuvent s’abstenir sinon que l’on cherche un grand sportif qui aime avoir les cheveux dans le vent.
  • Et pour finir, le nouvel arrivant sur l’application devra se définir en 20 caractères. Je lui conseille de bien faire attention à ne pas effrayer les futurs prétendants avec ses exigences.

 

Nous nous sentons plus fortes derrière un écran.

Je viens à peine de compléter le questionnaire et j’ai déjà plus de dix visiteurs. Nous vivons dans un monde de curieux où tout le monde a du mal à faire le premier pas. Les mêmes envies de commérer me font aller voir les profils des nouveaux candidats. Ça fait peur ! J’en trouve même un qui se dit être marié avec trois enfants et qui cherche une partenaire jeune, amusante et belle qui n’a pas peur de se lancer dans une nouvelle aventure. Espèce de vicieux va ! Il semblerait que celui-ci ne se doute pas que sa femme pourrait, elle aussi avoir un compte sur Meetic.

Cela peut paraître vieux jeu, mais je n’ai jamais eu besoin pour connaître quelqu’un d’avoir accès à sa fiche technique. Il faut croire qu’à présent, la première chose que veulent savoir les gens est si tu aimes les chiens et quel est ton style de musique préférée.

Sérieusement ? Ce sont ce genre d’informations qui permettent de savoir si tu vas bien t’entendre avec la personne qui est de l’autre côté de l’écran ? Il n’y a rien de plus intéressant ? En plus, qui sait, peut-être que l’on aurait plus d’accroches avec un homme divorcé qui fait du vélo le dimanche qu’avec un docteur avec qui tu partages un coup de cœur, car vous avez le même signe zodiacal.

Toutes ces applications sont un mauvais marketing des personnes. En passant de l’une à l’autre, je dois bien reconnaître que cela va être plus dur pour certains de trouver le bonheur : c’est vraiment leur meilleure photo ? Ok, je me moque…ce n’est peut-être pas sympa, mais après tout, personne ne me voit, je suis derrière mon écran…

 

Ces applications ne sont vraiment pas pour moi.

 Même si je sais que pour certains cela marche, je suis certaine que je ne vais pas établir une stratégie ici avec cette technologie. J’imagine que si j’étais célibataire, je pourrais les utiliser pour animer un triste samedi soir, mais ce n’est pas comme ça que j’aime rencontrer des nouvelles personnes. Je ne veux pas me limiter à voir des cases remplies ou vides.

Je préfère l’ancienne mode, celle qui me permet de connaître quelqu’un en direct.

Une phrase tourne en boucle dans ma tête : tu voulais savoir ce que c’était, tu l’as vu et maintenant barre-toi de là, les “match” se créent à l’extérieur.

Please follow and like us: