Bilan de fin d’année… ce n’est pas pour moi… !

Tous les ans en janvier, les gens font un bilan de fin d’année et pensent à tout ce qu’ils aimeraient faire et obtenir dans les 12 prochains mois. C’est certainement pour cela que beaucoup d’entre nous, se sentent tristes ou insatisfaits en période de fêtes de fin d’année. En effet, nous n’aimons peut-être pas ce que le miroir reflète. Personnellement, je fais parti des gens qui ne se lancent pas des défis de trop grande ampleur et surtout qui sont incapables de s’imaginer dans un futur même proche. Appelez-moi naïve, insouciante ou même négligente, mais j’aime prendre la vie comme elle vient. J’aime me balader légère et laisser faire les choses. Au petit bonheur la chance. Si on est une personne assez positive et que l’on croit en soi et aux gens qui nous entourent, rien de mal ne peut nous toucher. Il n’y aura que des solutions. Des situations qui nous feront évoluer.

Alors bien sûr, il y a des objectifs que j’aimerais bien atteindre : une meilleure situation économique, passer plus de temps avec ma famille, voyager, perdre une taille de pantalon, avoir plus de temps pour moi… je pourrais écrire une liste plus longue, mais qui ne rêve pas d’une meilleure qualité de vie et de se sentir bien…?

Je serais plutôt du genre à me lancer des défis sur une courte durée. Quelque chose que je sais que je peux atteindre, avec des objectifs réels. Et pas forcément en fin d’année. Oui, en fait, je suis une fille du « lundi ». Encore une qui se dit que le lundi est un renouveau, une chance de mieux faire. En relisant ces quelques lignes, je me dis que je devrais peut-être tenter de viser des objectifs sur le long terme, mais je sais que ce n’est pas moi. Cela ne me correspond pas vraiment.

Je veux penser que si je ne suis pas du genre à faire un bilan de fin d’année, c’est qu’au fond, je suis heureuse avec les choix que j’ai fait et le style de vie que je mène. Je me souviens qu’avant d’avoir trouvé ma perle rare, et mes enfants, je sentais qu’il me manquait toujours quelque chose. Mais à présent, ce n’est plus le cas. Ma vie n’est certainement pas parfaite, et il y a toujours des choses que je pourrais désirer pour l’améliorer, mais je suis heureuse. N’est ce pas le but ultime de chacun d’entre nous ? En tout cas, pour moi, c’est le cas.

Et vous, êtes-vous du genre à faire ce bilan ? Et si oui, quels sont vos objectifs de 2019 ?

Please follow and like us:
error