Quelle chance d’être née en Europe

 

Quand je vois tout ce qui se passe autour de moi, je ne peux m’empêcher de prendre conscience d’une chose : quelle chance est la mienne, d’être née en Europe et dans les années 80. Et cette phrase est encore plus présente dans ma tête quand vautrée sur mon sofa je mate des séries. Oui, ces derniers temps, j’ai vu beaucoup de séries en tout genre. J’ai englouti certaines comme une morte de faim. D’autres n’ont pas su assouvir ma fringale. Après tout, elles ne peuvent pas toutes me plaire. Il en faut pour tous les goûts.

Les séries que je regarde en ce moment, telles que Narcos, Les demoiselles du téléphone ou encore Madmen, ne font pas que me divertir. Elles me réconfortent. En effet, je me rends compte que je n’aurais pas eu la même vie si le destin m’avait fait naître à une autre époque, sur un autre continent.

 

Une police au service de l’État

Nous avons tous entendu parler de cas de corruption avec nos chers politiciens.  Et puis, nous nous doutons bien que des pots de vin doivent tomber, mais il ne s’agit pas d’une règle d’or. En Europe, nous n’avons pas une police corrompue par l’argent de la drogue. Nous pouvons avoir confiance en elle pour nous protéger. Même si nos amis catalans en doute en ce moment car ils préféreraient qu’elle soit à leur service et non à celui du gouvernement… Cependant en Europe, nous ne sommes pas obligés de glisser un billet de 50 dans notre permis de conduire si nous nous faisons arrêter par la police pour un « faux » excès de vitesse.

Le port d’arme

Certes les informations au journal télévisé ne cessent de nous rabâcher toute la violence qui existe dans le monde, mais imaginez ce que les rues deviendraient si le port d’arme était autorisé ! Je n’ose même pas y penser. Vous vous imaginez pouvoir en avoir le droit ? Déjà que l’on peut avoir peur de traverser certains quartiers le soir, si l’on savait que l’on pouvait se promener armé dans la rue… Ce serait la folie. Personnellement, juste l’idée me fait trembler. J’aurais peur de tomber sur un règlement de compte ou sur une balle perdue. La chance que nous avons en Europe de ne pas penser à sa propre sécurité en quittant son domicile est un luxe que nombreux aimeraient s’offrir

La sexualité

C’est une chance de pouvoir de nos jours vivre pleinement sa sexualité sans se cacher de quoi que ce soit. Nous pouvons aimer qui nous voulons sans nous justifier. Certains peuvent être encore dure de la feuille  et ne pas vouloir comprendre ou même entendre les différences, mais ce n’est plus la majorité. En effet, nous n’avons plus à avoir honte d’avoir une sexualité libérée  ou à nous cacher d’être simplement différent. L’homosexualité par exemple, de nos jours n’est plus un tabou en France, en Angleterre ou en Espagne du moins( les trois pays où j’ai vécu). Bien évidemment que cela ne plaît pas à tout le monde, mais ils s’y feront. Et si cela les dérange tellement, ils n’ont qu’à tourner la tête, car après tout ils n’ont pas trop le choix. C’est la vie !

La position de la femme

J’ai envie d’hurler quand j’entends des commentaires du genre : « il ne faut pas se plaindre, nous les femmes, à présent, nous pouvons voter, travailler, aimer et même disposer de notre argent comme nous le souhaitons ». Sommes nous les premières à penser que les hommes nous ont fait une fleur en nous « accordant » les mêmes droits qu’eux ? Cela me fait bien rire ( jaune ).

Il semblerait que de tous les temps pour que la terre tourne, il faut toujours qu’il y ait des dominants et des soumis. Ceux qui croient avoir toujours raison. Et ceux qui pensent ou sont différents des premiers, par leur physique, leur croyance, leur sexe, leur couleur de peau…

Et le temps montre toujours que les plus forts… eh bien… n’ont pas toujours raison !

Je m’emballe, mais oui je suis heureuse que certains aient lutté pour défendre leurs droits et qu’aujourd’hui, je puisse sortir de chez moi sans mon père ou sans mon mari pour dépenser mon argent librement et sans avoir besoin d’autorisation. C’est une peine que cela ne soit pas encore un droit universel.

 

Je pourrais aussi parler d’avortement,  de l’abolition de la peine de mort, ou encore des avancées de la médecine… La liste serait trop longue. J’imagine que si j’étais née ailleurs à une autre époque, je me sentirais également chanceuse de ma destinée.

Je sais que les séries exagèrent.  Elles sont là pour en mettre plein la vue à tous ces « mateurs  » de séries ( comme moi.. hahah ). Cependant, ceci n’empêche que je reste persuadée d’avoir de la chance. Toutefois, il y aura toujours des choses qui me feront râler  (parce que je suis justement française..hahahha), mais il y a pas de mal à ça, non ?

Et vous, auriez-vous aimer vivre à une autre époque ? Ou dans un autre pays ? Qu’en pensez-vous ?

Please follow and like us: