En colère contre soi même

En ce moment, je sens que je vais exploser. Je me sens anxieuse. De tempérament optimiste et très gai, j’ai du mal à supporter cette tension, ce nœud que j’ai parfois à l’estomac. J’ai ce besoin de tout écrire et surtout de tout comprendre, du moins en ce qui concerne les émotions qui me traversent, je déteste de pas être bien dans mes pompes.

 

Captura de pantalla 2017-06-12 a las 12.36.51
En colère contre soi-même

source

Les enfants vont être en vacances dans pas longtemps et donc une nouvelle organisation s’impose et je ne me sens pas prête. J’ai du mal à avouer, car ce serait comme avouer que je ne veux pas passer du temps avec ma progéniture ?

 

Je m’agace plus vite lorsqu’ils n’écoutent pas, mais je crois que c’est aussi parce que j’ai les nerfs à fleur de peau. Ils ont une énergie folle et surtout, ils sont encore très dépendants. En effet, ils ne savent pas jouer seuls et donc ceci implique que je dois arrêter de faire toute activité personnelle, même faire pipi seule (comme je vous l’ai expliqué dans un autre de mes textes ici

 

Ayant conscience de cela, je sais que je ne vais pas pouvoir bosser sur mon livre. J’ai reçu les premières corrections et je dois retravailler la seconde partie. Je commence à voir plus clairement les éléments que je dois changer, mais tant que ces idées ne seront pas sur papier… Cela ne va pas se faire tout seul et je vais avoir besoin de temps, que je n’aurais plus d’ici quelques semaines. Les seuls moments que je vais avoir pour moi, seront pour la maison. Cela me stresse énormément.

D’autant plus que je me suis impliquée dans d’autres projets et que je ne veux pas les laisser tomber. Je veux tout contrôler et n’étant pas super-women, forcement je n’y arrive pas.

En attendant de m’organiser et de trouver la ou les solutions, je me camoufle derrière cette apparence de “tout va bien, je suis sereine” (après tout, une maman et une épouse cela sert aussi à ça non?) mais je bous à l’intérieur, je culpabilise de trouver une baby-sitter qui pourrait s’occuper des loulous quelques heures, car mon “travail” ne paie pas ( pour le moment… Je suis en train d’écrire un best seller…Je le sens… 🙂 ) et donc je garde ce visage de femme calme alors que la seule chose que j’ai envie pour me libérer serait de hurler : Aaaaarrhhhhhhhhhhhhhh !!!!!!

Please follow and like us: