J’ai envie de leur tordre le cou

Captura de pantalla 2017-06-04 a las 23.07.30

Mes jumeaux peuvent être parfois insupportables. En fait, ils le sont très souvent, mais mes réactions pour affronter leurs crises

dépendent malheureusement de mon humeur du moment. Si je suis calme et détendue, je peux supporter d’avantage leurs colères. Je suis adulte et c’est mon job de leur transmettre une énergie positive, mais je suis également humaine, et ceci implique que j’ai moi aussi des états d’âme.

Je me rends compte que si je ne suis pas bien dans mes baskets ou que je suis tout simplement un peu plus fatiguée ou nerveuse, j’ai énormément de mal à gérer certaines situations qui normalement sont très facilement contrôlables. Cette semaine, je dois bien avouer que j’ai mis les pieds dans le plat plus d’une fois…

Les jumeaux se disputent et finissent par se mettre la pâtée : j’ai envie d’en attraper un pour taper sur l’autre, mais au lieu de ça, je me tranquillise et je leur explique que cela ne sert à rien de se battre et qu’entre frères, on doit jouer calmement et je leur demande de se faire un bisou et de se dire pardon. Et ça marche (Enfin, des fois…)

Ils ont presque 4 ans et à cet âge-là, il faut leur répéter 10 fois par jour (Ou par heure…) si l’on veut que quelque chose rentre.

Comme si ces querelles de frère ne suffisaient pas, depuis quelques semaines, ils sont devenus très compétitifs. J’imagine que pour eux c’est important, mais je considère ça comme des broutilles. Par exemple, ils sont obsédés pour être le premier à :

– enlever les chaussures en rentrant

– ranger les chaussures dans le meuble

– se déshabiller 

– rentrer dans la baignoire

– sortir de la baignoire

– être habillé

– terminer son repas…

Et vous comprenez bien que dans ce genre de situation, il y a forcément un premier et un second ! 

Donc il y en a toujours un qui nargue, l’autre, frustré qui pleure, et une (moi) qui tente de tranquilliser celui qui chouine pour un rien…

Cette semaine, j’ai vraiment pété un plomb et comme aucune de mes tentatives de réconciliation n’a fonctionné :

– l’explication donnée calmement 

– la tentative de distraction par un jeu 

– la fausse récompense 

– le regard sévère 

– la séparation

– la punition dans le coin 

–  la 3º explication, un peu plus énergique…

 

 

Captura de pantalla 2017-06-04 a las 23.32.27(album illustré « Le Petit Grumeau Illustré » )

J’ai fini par leur crier dessus, mais alors très très fort.

Je pense que si je vois arriver la police, je me dirais que la voisine à eu peur… En tout cas, elle n’a pas été la seule… Je crois que mes enfants ont flippé… Ils m’écoutaient, avec leurs grands yeux ouverts, débiter mes phrases, leur repentant que je ne voulais plus entendre le mot “premier” ou “second” dans leur bouche !

Je sais très bien que mon attitude est loin d’être la solution, mais je crois que c’était ça, ou je leur tordais le cou ! J’ai toujours détesté ces mamans qui passent leur temps à crier sur leurs enfants, car je ne vois pas comment on peut faire comprendre à son loulou à se contrôler et à ne pas se frustrer aussi vite quand un adulte ( moi-même) j’en suis incapable.

Mais là, c’était vraiment une question de survie (pour eux)…

Captura de pantalla 2017-06-04 a las 23.36.59(Wilson’s Sketch blog)

Peut-être que la prochaine fois, je devrais prendre un Xanax ou quelque chose de plus naturel… Ça m’aiderait, c’est sûr !

Please follow and like us:
leti
contact@amicalementvotresite.com
  • Nanou

    Tu résumes TOUT !
    La même attitude, à deux jours d’écart avec une maman reposée, cool et zen et une autre au bord du burn out et épuisée n’aura nullement la même conséquence. Et les petits le savent. Hier soir j’ai moi aussi (sans crier cette fois) parlé, expliqué, posément, et ils m’écoutaient tous les 2, avec des yeux ronds, comme s’ils entendaient, comprenaient et allaient mettre en place… Bon, c’est pas gagné hein. Qu’est ce qu’ils nous en font baver ces petits, mais qu’est ce qu’on les aime…

    • oui, c’est clair. Ils nous mettent à l’épreuve , mais je n’imagine pas une seule seconde ma vie sans eux. Bonne semaine et j’attends ton prochain article 😀

  • Tu as le droit péter un câble (dans la limite de la légalité, on est d’accord lol) En te montrant telle que tu es, tu les autorise aux aussi à être eux-mêmes, à avoir des moments où, ben « faut pas m’chauffer ! »
    J’adore ton humour, tu m’as bien fait rire.
    Bonne journée !

    • j’ai besoin d’en rire si je veux vraiment pas leur tordre le cou…hahahah

      • Je comprends ! L’humour est juste formidable pour tellement de trucs 😀

  • Pour le coup ils font vraiment la paire …? mais ce comportement ne serait-il pas une normalité entre frère ?
    Finalement je pense qu’on a tous agit comme ça entre frère et sœur. Mine de rien , ça tisse une complicité… du moins j’imagine.

    • j’ai 10/11 et 12 ans de plus avec mes frères et soeurs donc du coup…je ne sais pas! mais en général, je dois avouer que même s’ils se disputent, ils aiment passer du temps ensemble

  • c’est légitime et tellement normal ! On en est toutes rendu la parfois, t’inquiète pas 🙂