L’homme, le cordon bleu de la maison

le

Project 52 – #40 : bleu

Je participe au défi DU COTE DE CHEZ MA. Le principe : 52 semaines dans l’année, 52 photos. Pour le défi de cette semaine il faut illustrer le mot  » bleu « .

L’ homme, le cordon bleu de la maison

Les temps ont changé. Dans les couples modernes, nous ne retrouvons plus automatiquement la femme aux fourneaux et l’homme en costard au travail. (Bon ok, je reviens juste de regarder une nouvelle série : les demoiselles au téléphone…). Les hommes sont de plus en plus nombreux à savoir cuisiner et pas seulement pour les grandes occasions.

 

Au-delà du machisme

La nécessité de l’homme à mettre la main à la pâte vient certainement du fait qu’ils ne sont plus les seuls à travailler. Cependant, alors que le simple fait de préparer le repas était un acte courant de tous les jours, la cuisine est devenue à présent, une source de pouvoir.

Ma mère me disait toujours, que pour garder un homme, il était nécessaire de bien l’alimenter. Oui, je sais, c’est un peu (ou même excessivement) vieillot comme propos… Cela n’a jamais fonctionné dans mon cas. En effet, je n’ai aucun plaisir à cuisiner (comme tu le sais bien teatimedelicatessen ). Par chance, ma belle-mère devait avoir le même discours avec son fils…

 

un homme qui sait cuisiner, c’est sexy

Nous n’allons pas nous voiler la face, un homme en cuisine, c’est appétissant. Même si nous savons, que par son incapacité à faire deux choses à la fois, que nous allons retrouver une cuisine désastreuse (du moins dans mon cas), nous craquons toutes pour un homme en tablier. C’est une de ces nouvelles « capacité » qui les rendent plus attractifs à nos yeux.

 

La cuisine de maman

Une chose qui me frappe beaucoup, est l’amour qu’ont les fils pour la bouffe de maman. Nous avons beau reproduire à la lettre la recette, nos œufs au lait n’auront jamais la même légèreté et la même texture de ceux de belle-maman? Une seule critique peut réduire à néant toute bonne volonté de les avoir tentés. Puisque c’est ainsi, il n’a qu’à lui-même se les faire… hahahah ( cela sent le vécu…).

Je crois qu’ils nous ont pris au mot, et qu’ils se sont rendu compte qu’après tout, ils sont les mieux placés pour reproduire les saveurs qu’ils aiment tant. Alors, oui, peut-être que la cuisine de maman deviendra bientôt avec les futures générations, la cuisine de Papa.

 

La cuisine n’est plus une question de sexe, et les hommes s’en donnent à cœur joie pour nous faire saliver. C’est peut-être juste une question d’orgueil. En effet, ils aiment entendre dire qu’ils sont  les cordons bleus de la maison. Dans mon cas, c’est tellement vrai, mais je ne m’en plains pas.

Et chez vous, qui porte le tablier ?

Please follow and like us: