Nos enfants sont-ils notre priorité ?

le

L’éducation que nous tentons de donner à nos enfants est tellement loin de celle que nous avons reçu ! Et à des années-lumières de celle de nos parents. Ceci est indéniable. Nous mettons nos enfants sur un piédestal et il n’y a rien ni personne qui nous fera changer d’avis. Nous ne voyons que par eux et nous tentons de leur donner le meilleur, chacun à sa manière. Mais sont-ils au fond notre priorité ? Et comment se fait-il que nous n’ayons plus autant de temps à leur accorder ? Voilà bien un dilemme que beaucoup de parents connaissent.

 

Des mœurs qui changent et une société qui donne son soutien

Nos enfants sont considérés comme des membres de la famille à part entière et ceci est bien nouveau. Ne me huez pas, et ne faites pas les choqués. Vous savez très bien que nos parents ne nous donnaient pas la même importance que celle que nous donnons à nos propres enfants. À 5 ans, je ne dictais pas le menu de toute la famille et si je voulais mettre mon grain de sel dans la conversation, j’avais droit à la typique phrase : « on n’intervient pas dans la conversation des adultes ». Nos parents employaient des pratiques éducatives plus strictes et sévères.

 

Nous travaillons comme des fous pour leur donner le meilleur et pourtant…

Comme le fait remarquer la magnifique Queen of the tribu, nous ne passons en général que 3h par jour avec nos chères têtes blondes. Et lorsque nous disons 3 heures, nous savons tous en tant que parents que ce temps n’est pas dédié uniquement à jouer ou à dialoguer avec nos enfants. Et si en plus on rajoute le fait qu’en tant que femmes nous savons faire plusieurs choses à la fois, nous savons que nous profitons également de ce temps à la maison pour fignoler quelques tâches ménagères. On va profiter pour donner un coup au lavabo pendant que notre cher bambin patauge dans son bain. Donc oui, ces pauvres 3h sont loin d’être un temps super fun pour les loulous et encore moins pour les parents.

Donc nous passons plus de temps au travail qu’en famille, en nous justifiant que nous voulons avoir un salaire décent à la fin du mois pour pouvoir donner le meilleur à nos enfants. Une meilleure école. De plus belles vacances. De plus beaux cadeaux de Noel et des super activités extra-scolaires. Cependant, nous n’avons pas le temps de dépenser tous ces beaux et chers cadeaux ensemble. Pas le temps, il faut bosser. Trop fatigués après une grosse semaine de boulot.

 

Ne serait-il pas plus facile de travailler moins et de passer plus de temps avec eux ?

Peut-être que nos loulous et nous-mêmes serions plus heureux avec moins d’argent, mais plus de temps familial. Les périodes où j’ai le moins travaillé ont été les plus heureuses pour nous. Nous mangions peut-être trop de patates, mais elles avaient certainement plus de goût que le morceau de viande que j’avale debout en trois minutes parce qu’au fond, je n’ai le temps de rien. Il ne s’agit là que de mon opinion, et je ne tente pas de convaincre personne. Ce n’est qu’un constat personnel. 

 

 

Le manque de temps, le manque d’énergie

En plus de vouloir être une super maman, nous voulons être une super nana, une super amante, une super amie dans une super maison. Euhhh ce n’est pas possible ! Ou peut-être dans les séries, qui nous font rêver. Nous ne passons définitivement pas assez de temps avec nos enfants. Je pourrais reformuler et dire qu’ils passent autant de temps à l’école que nous au boulot. Et nous ne sommes pas toujours disponibles pour eux. C’est un peu triste quand on y pense, car ils sont définitivement notre priorité, mais la société telle que nous la connaissons ne nous donne pas toujours l’opportunité de passer plus de temps avec eux. C’est comme s’il était normal que nous devions faire un choix. 

Après tout, on dit que l’on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

 

 

Please follow and like us: