Parrains et marraines, comment choisir les bons

À l’heure où je vous parle, (mais pas celle où vous lisez cela), une de mes meilleures amies est en train d’accoucher. Bien évidemment, comme toutes femmes, je me suis revue 4 ans et demi en arrière. Ce n’était pas beau à voir, mais l’important est qu’à présent mes deux Loulous sont en bonne santé, heureux et dans les bras de Morphée, ce qui rend Mama heureuse à son tour. Nous voulons toujours ce qu’il y a de meilleur pour nos enfants. Nous chamboulons nos habitudes et nous nous adaptons à leurs besoins pour nous assurer qu’ils aient le meilleur. Dans cette même optique, nous choisissons des parrains et des marraines fait sur-mesure pour eux. Lorsque le moment est venu de choisir les parrains et les marraines de mes enfants, je me suis posé plusieurs questions et j’ai finalement suivi mon instinct et mon cœur. N’est ce pas le plus important ?

 

Quelles sont les fonctions des parrains ?

J’ai bien conscience que nous ne cherchons pas tous la même chose chez un parrain. Que nous soyons chrétiens ou non, les parrains ont un rôle de responsable spirituel. Il était important pour moi que les parrains de mes enfants soient des modèles pour eux, une source d’énergie positive, capable de l’illuminer de ses lumières, de les préparer à sortir de leur zone de confort. Le poste de parrain et de marraine est très flatteur, mais il demande de grandes qualités. 

 

Parrains - Amicalement Votre
Parrains – Amicalement Votre

Une confiance sans limite

La première chose à laquelle j’ai pensé, est à qui je confierai mes enfants si quelque chose nous passait ? J’avais besoin d’avoir 100% confiance en cette personne pour pouvoir lui confier ce que j’avais de plus cher à mes yeux. La liste des prétendants est devenue d’un coup plus courte. En effet, le choix n’est jamais facile quand il s’agit de nommer un parrain. GRRR pourquoi devons nous nous limiter à Un parrain et Une marraine ? D’un côté, si nous pouvions en choisir plusieurs, ce rôle si privilégié perdrait de sa valeur. Par chance pour nous, nous avons eu des jumeaux, donc notre mission était plus facile.

Une longue liste de prétendants

Au début, lorsque nous pensons à choisir les parrains et marraines de nos enfants, la liste de prétendants est longue. Nous ne savons plus qui choisir. Nous voulons le meilleur pour nos enfants, mais nous voulons aussi faire plaisir à quelqu’un. Quelqu’un que l’on respecte, quelqu’un qui aime les enfants, quelqu’un qui a une vision similaire à la nôtre. Cette personne doit être proche de nous. Dans mon cas, je voulais aussi quelqu’un qui ait des centres d’intérêt différents aux nôtres. En effet, l’ouverture d’esprit et l’empathie sont des qualités très importantes pour moi et rien de mieux que la diversité pour mieux les développer. Et bien, je peux vous dire qu’avec ce genre de critères, on commence à y voir plus clair dans le choix que nous devons faire.

Est-ce vraiment un choix personnel ?

Malgré toutes nos belles intentions,  le poids de la responsabilité est bien réel. Nous faisons parfois des choix en fonction de notre tête et non de notre cœur. La pression familiale peut faire que nous envisageons certaines personnes comme étant les plus susceptibles à occuper ce poste. Il y a un protocole à respecter, et celui qui dit merde au protocole, peut subir la lourde désapprobation de la famille. Ce n’est pas évident de faire la part des choses. Cependant, nous ne devrions pas nous sentir mal de nos choix.

 

Aujourd‘hui, je ne serais pas marraine

Le couple dont la femme est à l’heure actuelle en train de souffrir d’accoucher m’a annoncé il y a quelques semaines, que je ne serais pas la marraine. Il était tellement nerveux au début en me l’annonçant que ma première réaction à été de le tranquilliser. Ayant été moi-même confronté à ce genre de décision, je comprenais sa situation. Je l’ai rassuré et je pensais ce que je lui disais. Et quand j’ai assisté à l’annonce des parrains marraines, j’avoue que je suis passée par toutes les couleurs. Blanc comme un linge les premières minutes. Mais aussi verte de jalousie, j’aurais voulu être à la place de l’élue. Et pour finir, rouge de honte d’avoir pu sentir ce genre de sentiment.

La situation n’était pas rose, mais je devais accepter sa décision et surtout la comprendre. Ce couple avait choisi une autre personne pour d’autres raisons. Et puis, je n’avais pas à me sentir mal pour cela. Nous sommes tellement amis que je sais qu’il me considère déjà comme un membre de leur famille, comme une sœur. Donc quand va naître ce petit bout, je serais comme une tante pour elle.

PS : question spiritualité, je pense qu’ils ont bien fait de choisir quelqu’un d’autre…??

 

Et vous, avez-vous eu des difficultés à choisir les parrains de vos enfants ?

 

Please follow and like us: