Pourquoi mes enfants semblent être mal élevés

Pourquoi mes enfants semblent être mal élevés

L’éducation française est particulière. Unique et ciblée ! En effet, en France, nous privilégions le respect avant tout. Et pour des enfants qui ont vécu dans un autre pays tel que l’Espagne, ils peuvent rencontrer des difficultés d’insertion à l’école, car ils ne rentrent pas toujours dans le moule. Et leurs petites manies (ou fautes de manies) font qu’ils peuvent même être considérés dans le quotidien, comme étant des enfants mal élevés.

À l’école

À l’école, tout est bien structuré. Il y a des règles et des codes partout. Si un enfant ne sait pas bien gérer ses sentiments, il doit voir un psychologue. S’il ne se fait pas des amis à l’école le premier jour, il n’est donc pas sociable. Le conseil d’aller voir le psychologue revient sur le tapis… S’il a du mal à rester assis lors des heures de classes, c’est qu’il est super-actif… Vous allez dire : « Cela sent le vécu ! ». Et je répondrais : « Oui, tout à fait. » Alors oui, il n’est pas toujours facile de s’adapter à un nouveau pays, une nouvelle classe, une nouvelle maîtresse qui parle une autre langue, ah là d’ailleurs, c’est à ce moment-là, que l’on me demande si j’ai déjà pensé à leur faire voir un orthophoniste…

Tout ce qui faut apprendre en France

Quand je vivais en Espagne, tous mes amis considéraient que j’élevais mes enfants « à la française », en d’autres termes, à la dure. Et bien depuis que je suis de retour, je me rends compte que c’est loin d’être vrai et que je dois changer quelques petites règles. Des choses qui me semblaient futiles jusqu’à présent, mais qui choquent ici :

Tu n’es pas mal élevé : tu dis bonjour, tu dis s’il te plaît et surtout tu n’oublies pas de dire merci et de rien.

Loin de moi l’idée de critiquer cette règle élémentaire, mais il faut quand même reconnaître que c’est du bourrage de crâne. Si tu as le malheur d’entrer à la boulangerie et d’omettre un « bonjour », on te fusille du regard. Bon, c’est bon, laisse le petit manger son croissant ! Non, plus sérieusement, il est vrai que l’éducation française doit être celle qui insiste autant sur ces règles de politesse, et ceci, depuis le plus jeune âge. En Espagne, on se moquait beaucoup de moi à cause de ça.

mal élevés

Ne mange pas entre les repas

Qui n’a jamais entendu sa mère le lui dire ? Ou alors le fameux : « Tu n’avais qu’à bien manger à table ! ». Et maintenant, j’aimerais savoir si vous, vous n’avez jamais eu envie d’un encas une heure après avoir mangé ? Il faut se dire en plus, que les enfants ne choisissent pas leur repas. Du coup, c’est compréhensible, que s’il n’est pas fan du contenu de son assiette, qu’il ai un petit creux après, ou simplement l’envie de manger une petite douceur. Enfin bref, l’idée n’est pas non plus de lui donner un kinder bueno, sinon simplement un fruit par exemple, et je ne considère pas cela comme étant une faille dans l’éducation que je leur donne.

 À table en famille

On reste dans le domaine de la bouffe, on est français après tout ! C’est bien connu que les repas de famille traînent toujours ! Alors là, j’annonce d’entrée : je suis fan des repas en famille. En France, les repas sont des moments importants où on profite pour se raconter notre journée et où la communication est l’invitée d’or. Attention, je me réfère à la vraie communication entre personne que l’on aime. Pas celle des infos télévisées que tu te tapes à midi et de nouveau à 19h, au cas où, si tu n’avais pas bien compris la première fois. En Espagne, nous étions habitués à manger tard et du coup, je les faisais toujours manger avant. Et cette nouvelle habitude est fantastique. Un réel plaisir.

Tu as vu comment tu es habillé ?

Le code vestimentaire est aussi très important. Bon, et bien là, je capitule ! Oui, franchement ! Je ne fais pas toujours dans la dentelle. Exemple à l’appui :

-« tu as vu que ton fils portait deux chaussettes différentes ? » me demande-t-on.

– «Euuuuh oui ! » répondrais-je.

 Si tu avais un fils qui met 8 minutes pour mettre UNE chaussette, et que tous les matins c’est la galère, car il y en a toujours une qui le gêne… Tu vas toi aussi (ou non… je ne force personne) à lui proposer de changer. Et au fil des semaines, des ans, tu vas accepter, et même proposer qu’il ne change que celle qui ne lui plaît pas !

C’est l’heure de se coucher

Là, je vais devoir vraiment mieux m’organiser si je ne veux pas que les enfants se couchent avec les pattes, les haricots verts encore prêts à mâcher dans le gosier. Les enfants ont un planning de fou. Dès la sortie de l’école, tu passes au goûter, aux devoirs (les miens en ont beaucoup, car nous tentons petit à petit de rattraper le retard de la langue), la douche, le dîner, les dents, la petite histoire… Tout doit être chronométré si on veut leur donner le temps de faire quelques sauts dans le trampoline pour se défouler. Et ça, ils en ont besoin ! Je devrais y aller moi aussi.

« La patience est une vertu qui s’acquiert avec de la patience »