Project 52 – #38 : être dur de la feuille

 Je participe au défi DU COTE DE CHEZ MA. Et en lisant le mot « feuille », une expression m’est venue à l’esprit. Être dur de la feuille. Cela doit certainement venir de ma mère, qui utilise beaucoup d’argot. Cependant, j’en suis ravie, car je vais pouvoir l’utiliser. Merci maman !

Certaines personnes sont dur de la feuille… et non parce qu’ils ont des problèmes d’audition, sinon parce qu’ils restent avec leurs idées, leurs habitudes, leurs préjugés. Plus qu’être têtus, ils s’enferment dans leur bulle et refusent de s’ouvrir à d’autres points de vue, d’autres idées ou simplement suggestions.

 

dur de la feuille
être dur de la feuille

Être dur de la feuille…

Je vais pousser le thème un peu plus loin que ce dont j’avais pensé au début, car j’avoue que même lorsque j’emploie cette expression de façon amicale, bien souvent, je finis toujours par avoir la même réaction : surprise, colère, frustration et silence…

Surprise, de me rendre compte qu’un être cher ne puisse par admettre que son opinion ne soit pas la seule qui vaille et qu’il refuse d’écouter tes arguments qui pourraient faire que la conversation soit plus intéressante.

Colère, de savoir que ces personnes ne sont pas capables de voir de l’autre côté du miroir.

Frustration de devoir me justifier à maintes reprises de mes choix, de mes idées sans pour autant arriver à faire sentir de l’empathie.

Silence. Je refuse me disputer pour des sujets de conversation qui fâche. En plus, je sais que petit à petit des tabous s’installeront. Arrivera le jour où je fuirais même les thèmes qui peuvent s’approcher de près ou de loin à d’éventuelles disputes.

Je n’aime pas la confrontation et surtout pas avec des personnes dont je sais que même si je leur démontre par a +b que ce que je dis n’est peut-être pas si ridicule, ils ne m’écouteront pas. Je ne me lancerais pas dans un débat avec quelqu’un qui est dur de la feuille…

Amicalement votre,

 

Please follow and like us: