Résumé, pitch et synopsis.

Comme je vous en parlais la semaine dernière, ici, je suis sur le point d’envoyer mon manuscrit à une maison d’édition, et pour cela je me devais d’écrire le (ou la) synopsis, ainsi qu’un résumé. Ceci a été pour moi une vraie torture. Et puis, il faut bien reconnaître qu’il est très facile de se mélanger les pinceaux avec les concepts de : pitch, résumé et synopsis.

Pour vous faire court et ne pas vous ennuyer, je vais vous dire ce que j’en ai déduit.

Pitch, résumé et synopsis

  • Le pitch, c’est un genre de court résumé en quelques lignes, qui doit accrocher le lecteur et/ou l’éditeur.
  • Le résumé pour une maison d’édition, doit être un peu plus long que le pitch, mais pareil, ça doit accrocher. Cependant, le style n’est pas la priorité. L’histoire en elle-même doit être le protagoniste.
  • La synopsis reprend en effet l’intrigue dans sa globalité, en incluant la fin. Il doit faire environ une page (sinon, c’est trop long). Ici, on veut surtout les grandes lignes. Là encore, le style n’est pas vraiment important. Ce qui l’est, en contre parti et de voir si l’enchaînement est logique.

 

Quelques information en plus…

On m’a conseillé également de faire un résumé des personnages principaux ainsi que de décrire en quelques points en quoi cette histoire peut être intéressante.

En ce qui me concerne, je pense que je touche à plusieurs sujets de société dont de nombreuses personnes peuvent s’identifier. Cependant, ce qui met mon manuscrit en avant, est le ton employé qui reflète la personnalité du personnage principal : simple et honnête, même si un peu tranchant des fois.

Les dialogues sont ceux que l’on pourrait entendre facilement entres amis autour d’un café. Ils s’adaptent aux personnages principaux et à leurs traits de caractère. J’en ai fait de même pour les écrits de présentation que je vais envoyer à la maison d’édition. On verra apparaître des mots dans différentes langues. Nina a voyagé et comme toutes anciennes expatriées elle gardera des expressions et une façon de s’exprimer qui est un peu différente. Certains mots resteront en espagnol, car ils lui sont propres. 

Ce texte a été écrit en premier lieu en espagnol et traduit en français par la suite. L’avantage de cet exercice est le recul que j’ai pu prendre par rapport à l’histoire et aux personnages.

 

 

Assez de bavardage…

J’ai donc décidé, de partagé le résumé avec vous. Je ne voulais pas vous dévoiler la fin…

Résumé  

Nina est une jeune femme catalane qui après une nuit trop arrosée avec un ex « amiguito » va se retrouver enceinte. C’est un gros choc. Ses parents sont morts et elle ne souhaite pas impliquer le père biologique. Ce n’est peut-être pas le bon moment, mais après avoir pesé le pour et le contre, elle décide de le garder. Elle va tout faire pour permettre à l’enfant et elle-même de s’épanouir et pour cela, elle doit faire des changements dans sa vie. Elle cherchera en elle la force d’y parvenir et son amie gay et féministe Elena, fera tout ce qu’elle peut pour la soutenir. La tâche n’est pas si aisée. Elle se questionnera sur ses capacités, et fera face aux adversités du quotidien du mieux qu’elle pourra. Nina connaîtra les peurs que connaissent les femmes enceintes, les moments difficiles d’un accouchement, les premiers mois du bébé, mais également les petits détails qui font qu’être mère est au fond ce qui lui est arrivé de mieux. Qu’est-ce qui pousse les gens à avancer, sinon l’envie d’accomplir leurs rêves et d’être heureuse.
Un nouvel appartement, une nouvelle voie professionnelle, de nouvelles rencontres qui l’obligeront à se replonger dans le passé pour affronter le futur, et accomplir son unique et simple but : être heureuse.

 

Alors, cela vous donne envie de le lire ?

Please follow and like us: