Retrouvailles mémorables

 

Retrouvailles inoubliables : je vous parlais il y a quelques jours (ici) que j’étais sur le point de revoir un vieil ami que je n’avais pas vu depuis 15 ans. En plus d’être très émue et très impatiente de le retrouver, j’étais aussi très nerveuse. Prenez-moi pour une fille superficielle, mais j’avais peur de son regard. Le temps n’épargne personne et je ne voulais pas me sentir mal à l’aise. Et puis je craignais également que le contact ne passe plus aussi bien qu’avant. Après tout, 15 ans, ce n’est pas rien. C’est même beaucoup. C’est presque la moitié de mon âge, surtout si on prend en considération que mon plus jeune souvenir est aux alentours de mes 5 ans. Et le verdict : des retrouvailles joviales tout en simplicité et dans la bonne humeur. Ce fut aussi, un jour que je ne suis pas sur le point d’oublier facilement.

 

Date mémorable pour des retrouvailles
Date mémorable pour des retrouvailles

La claque du passé

C’est incroyable comme nous pouvons facilement douter de nous. En effet, je me considère comme étant une femme qui s’assume. Je ne suis pas parfaite, mais qui l’est ? Et puis avec le temps, j’ai appris à mettre de côté certaines choses pour me valoriser en temps que personne et non uniquement par mon physique. Et cela pourrait paraître très prétentieux, mais je sais que je suis une bonne et belle personne. Je défis quiconque (qui me connaît) de prétendre le contraire… (je vous attends dans les commentaires). Tout cela pour dire, (un peu lente, je vous l’accorde) que le matin, au moment de me préparer pour revoir mon ami R, j’étais nerveuse. Nerveuse qu’il voit que j’avais changé de taille de pantalon, que mes formes étaient différentes, tout comme les petites rides autour des yeux qui commencent à me dire : « Leti, il serait temps que tu commences à utiliser une crème anti-âge et pas uniquement comme crème pour les mains ». Je me regardais dans le miroir en me demandant : « tu crois qu’il va voir le changement ? ». Même si au fond, je connaissais la réponse. À part s’il porte des lunettes avec des culs de bouteille (ce n’est pas le cas) il allait se rendre compte que son ami n’a plus 25 ans. Ahh les femmes, nous critiquons l’importance que le physique a pour les hommes, mais nous ne valons pas mieux…

 

Le temps s’arrête

Et puis pour quelques minutes, le temps s’est arrêté. J’ai d’abord vu sa femme. Lui, était un peu en retrait. Cependant, j’ai tout de suite su que c’était elle. Grande, un beau sourire, et un regard pétillant. Tout ce que mon ami regardait chez une femme à l’époque. Bon, pour être honnête, il pouvait s’attarder sur d’autres détails, mais en moins d’une minute, je n’ai pas pu tout vérifier…mais oui, je savais que c’était elle et je ne me suis pas trompée. Bien joué Leti. Comme quoi, je connais encore mon ami. 

Des retrouvailles franches, spontanées et sincères

 Je n’ai pu m’empêcher de le serrer dans mes bras aussi fort que je pouvais et je me suis rendu compte que rien n’avait changé.Nous nous sommes retrouvés à discuter autour d’un verre dans un café près de chez moi et toutes mes appréhensions ont disparu. Je me suis même sentie un peu ridicule d’avoir pensé que le temps pourrait changer notre amitié. 15 ans après, nous avions encore envie de nous asseoir à côté et de papoter sans interruption. De rattraper le temps perdu. Comme si nous nous étions vus la veille. Nous étions à l’aise. Je ne pense pas que lui de son côté s’est autant pris la tête que moi, (ou peut-être que oui, il a un côté bien girly) mais finalement, peu importe, car nous étions ensemble et ça, c’était le principal.

 

Date mémorable pour ces retrouvailles

Le vendredi 29 Décembre 2017. Je ne pourrais pas oublier cette date. Date de retrouvailles à marquer au fer rouge. 10 minutes avant qu’il me retrouve au café, j’ai reçu une nouvelle fantastique : la première réponse d’une maison d’édition. Et celle-ci est positive. Sacré cadeau de Noël. Nina a été validée, (vous pouvez retrouver le résumé de Nina, ici) J’ai un mois pour renvoyer le contrat de publication. Je vais attendre de voir, on ne sait jamais, peut-être que d’autres vont me répondre. Qui sait, ils vont peut-être se battre ?

 

Nina, mon manuscrit
Nina, mon manuscrit

Une année 2017 qui finit fort

Entre ses retrouvailles et la bonne nouvelle concernant Nina, je ne pouvais pas imaginer mieux finir l’année. En espérant que 2018 soit l’aboutissement d’un joli projet et la continuation de belles choses comme je viens de vivre.

Et vous comment s’est terminée votre année ?

 

 

 

Please follow and like us: