Septembre le top départ : starting blocks

 

Septembre, mon beau septembre. Autant attendu que craint et pourtant, te voilà. Tant de choses pour lesquelles j’étais impatiente de voir le bout de ton nez… Tant de doutes et de remises en question que finalement, je me dis que je n’aurais pas dû autant te désirer. En respectant ma règle de profiter du moment présent, je me rend compte que j’ai caché et projeté mes craintes dans le futur pour ne voir que le ciel bleu de juillet août, mais tes nuits plus fraîches me rappellent à l’ordre…

Je me sens comme une jeune fille de 20 ans qui termine son premier job d’été et qui sait qu’elle doit se bouger les fesses pour faire quelque chose de sa vie. Et ça cela se passe toujours en septembre..!

 

Septembre, mon beau septembre
Septembre, mon beau septembre

Moi à 30 ans je serais…

J’ai toujours pensé que passer les 30 ans, je serais peut-être célibataire, à encore faire la tournée des bars et a danser jusqu’au petit matin (sans doute pas avec le même partenaire) mais que j’aurais au moins la stabilité du travail. Et bien là : PAS BINGO ! En effet, c’est plutôt l’inverse… J’ai 36 ans, je suis follement amoureuse de mes jumeaux et de leur père. D’ailleurs, nous venons de fêter notre premier anniversaire de mariage. D’ici quelques jours nous fêterons nos 10 ans ensemble… 10 merveilleuses années. Cependant, au niveau professionnel, c’est vraiment la cata.

 

Un nouveau départ

J’ai choisi à 19 ans de tout plaquer. Je suis partie de partir de France. J’étais en quête d’aventure, en quête d’un renouveau. C’était aussi une fuite face à certaines choses que je ne savais plus gérer. Étant une personne très sociale et relativement chanceuse, je me suis toujours dit que je trouverais ma voie grâce à quelqu’un qui croiserait mon chemin. Ce quelqu’un, (contrairement à moi) saurais que je suis exactement la personne qu’il cherche. D’ailleurs je n’ai passé que très peu de vrais entretiens d’embauche. J’ai toujours travaillé avec des gens que je connaissais ou toujours été présentée par des amis ou connaissances.

 

Un second nouveau départ

L’an dernier, il m’est arrivé une chose qui pourrait être traumatisante pour certains, mais qui pour moi, à été la délivrance : celle de me faire virer ! Il s’agissait d’un job qui brûlait petit à petit toutes mes neurones. À part me donner une stabilité économique (et encore), il ne m’apportait rien intellectuellement. Le pire est qu’il ne me rendait pas heureuse. J’étais même assez gênée de dire ce que je faisais, et ceci durant 6 ans ! En un an, j’ai travaillé dur pour me remettre un peu à niveau et profiter pour créer des opportunités, qui pourront, j’espère me donner un futur ou un moins une direction dans laquelle me diriger. En plus de tous ces projets qui sont en train de germer (même si à mon goût trop lentement) j’ai enfin pu me sentir fier de moi, j’ai accompli un vieux fantasme, celui d’écrire un livre. J’y ai mis toute mon énergie. J’ai enfin découvert ce que j’aimais faire. Écrire.

 

Septembre, à vos marques prêts partez !

Les craintes dont je parlais au début concernent tous ces projets qu’il faut maintenant faire éclore. J’ai semé toutes les graines que je pouvais, mais à présent, il faut se lancer, prendre le taureau par les cornes et avancer, faire que ses petites pousses deviennent un champ fleurit. Je ne suis pas encore certaine de savoir comment faire pour y parvenir, mais une chose est sûre : je dois continuer à avoir foi en moi et en mon entourage pour me soutenir et y arriver.

 

Nous avons tous un moment où nous ne sommes plus aussi sûre de nos choix professionnels. Nous voulons un changement, mais nous ne savons pas comment faire le premier pas, celui qui nous fera changer de direction. Certains ont peur, d’autres se sentent perdus. Cependant, allons-nous rester là plantés à ne rien faire?

Il ne me reste plus qu’à me lancer, Septembre sois sympa, aide moi à ne pas tout foirer!

Please follow and like us: