Sortir du lit… une horreur !

Sortir du lit, une horreur !

J’ai toujours eu du mal à sortir du lit. Depuis toute petite, mes parents ont utilisé différents stratagèmes pour m’aider à quitter mon bon vieux lit douillet plus facilement. Et voilà à présent que je revis la même chose à chaque fois que je dois accompagner les enfants à l’école. Je galère tous les matins, où je dois m’occuper des loulous pour les préparer et les emmener à l’école.

Depuis toute petite …

Depuis toute petite, j’ai du mal à m’éjecter du lit. Je dirais même que c’est une galère. Il est certain que je ne suis pas du matin. Le mouvement du « miracle morning » n’a pas pu avec moi. Ou je n’ai pas pu avec lui. Je fais en sorte de pouvoir rester un maximum, au lit. « Allez, encore 2 minutes et je me lève » est la première chose que je pense en ouvrant les yeux. Je rectifie, la première serait : « nonnnnnn, encore cette fichue alarme ! « 

Et je ne peux pas mettre cela sur le dos de la musique horrible qu’émet mon téléphone à l’heure où je dois me réveiller. Car j’ai beau la changer régulièrement, elle ne m’enthousiasme jamais. C’est vraiment sortir du lit, car une fois le café prit, je suis bien et j’ai envie de faire plein de chose.

Sérieusement, je fais absolument tout ce que je peux pour rester le plus tard possible au lit.

J’ai pris l’habitude…

J’ai pris l’habitude depuis des années de ne pas déjeuner. Je me contente d’un café sur le pouce. J’ai même changé de machine à café pour une plus rapide. Mes enfants dorment en survêtement pour être sûr d’échapper à la crise de larmes que peut provoquer un changement de vêtement à cette heure si matinale. Je leur prépare leur petit déjeuner la veille et je les ai même habitués à prendre le lait froid, température ambiante du frigo. Et ceci, été comme hiver.

Le brossage de dent est le seul geste obligatoire que nous faisons tous les trois, juste avant que je leur colle leur sac sur le dos avec le goûter déjà introduit et prêt à être savouré à l’école. Ils ont les cheveux courts pour ne pas être obligé de les peigner et j’ai mon bonnet préféré qui me sauve de la honte et qui peut même si nécessaire cacher un peu la trace de l’oreiller grâce à la mèche que je fais dépasser.

 Oui, tout est sous contrôle, mais cela n’empêche que je déteste toujours sortir du lit. Et pour vous, cela se passe comment ?

Comme ça… ?

Ou plutôt ça…?

sortir du lit
sortir du lit