Les états d’esprit du vendredi : dans l’Indépendant

« Mama, tu es fameuse », c’est ce que mes enfants m’ont dit ce matin en voyant ma photo dans l’Indépendant des Pyrénées-Orientales. Les enfants peuvent être si ingénus parfois. J’ai rencontré le mois dernier la correspondante de Corneilla del Vercol

Drunk, le film

Je viens de regarder le film Drunk et j’ai adoré. Le thème me semblait intéressant. Et puis avec Mads Mikkelsen, plus de doute…

Les états d’esprit du vendredi : en speed

Les états d’esprit du vendredi : en speed Je viens de passer la matinée à faire des papiers. J’ai l’impression que je ne m’en dépêtrerais jamais. Une longue après-midi m’attend et je viens de réaliser que même si cela fait déjà 7 heures que je suis active, je ne me suis toujours pas douchée. Alors je…

Les états d’esprit du vendredi : rentrée champêtre à Villié-Morgon

Les états d’esprit du vendredi : rentrée champêtre à Villié-Morgon Après une longue pause sur le blog afin de profiter pleinement des vacances avec les loulous, me revoilà prête à reprendre du service. Mon été n’a pas été de tout repos. Entre les devoirs extras des enfants et la préparation de notre déménagement, je n’ai pas…

Les états d’esprit du vendredi : les projets se concrétisent

Les états d’esprit du vendredi : les projets se concrétisent Depuis mon retour en France, je croule sous les papiers et les projets. Tout prend beaucoup de temps, tout est fastidieux, mais il semblerait que les choses commencent à avancer. Cependant, à chaque fois que je ferme un dossier, un autre s’ouvre. En attendant, c’est vendredi,…

Les états d’esprit du vendredi: le Perthus semble fermé

Les états d’esprit du vendredi : le Perthus semble fermé Le Perthus semble fermé. Le Perthus est une ville formidable pour les Français des Pyrénées-Orientales qui ont le vice de fumer et de boire. Je suis en général d’accord d’acheter français, mais là, la différence de prix ne me laisse pas le choix. Suite aux dernières…

les ingéniosités de nos enfants

Les enfants font des commentaires tordants. Nos explications tacites sont le plus souvent les responsables de leurs ingéniosités.

40 ans, bienvenue au 4ème étage

En ouvrant un œil ce matin, mon mari m’embrasse et me souhaite la bienvenue au 4ème étage. C’est mon anniversaire et le chiffre est annoncé. Ce jour arrive enfin.