Expectatives du premier de l’an : bouhhh

le

Cette année, j’ai fêté le 31 décembre comme je le souhaitais… Enfin presque. À part pour quelques petits détails, j’ai enfin eu un 31 calme, sans surprise, ni nuit blanche. Et la cerise sur le gâteau : pas de gueule de bois qui ternit mon premier de l’an. Ne croyez pas que j’ai l’habitude de faire du grand n’importe quoi pour cette dernière soirée (ou du moins cela fait longtemps…), mais cette année, j’avais envie de le passer loin des fameuses expectatives, où tout le monde souhaite avoir la meilleure soirée et où la déception est l’invitée du lendemain.
Je me suis donc posée la question suivante : quelle serait cette année (car les envies changent…) la meilleure façon de la terminer ? Plusieurs options me viennent en tête :

 

Des soirées de l’an sans aucunes expectatives

 

 

Repas chez des amis 

Un dîner un peu chic, où je devrais mettre une jolie robe, paillettes et mon plus beau rouge à lèvres. Le désir que ce repas se fasse chez des amis ne signifie pas que je n’aime pas recevoir. Au contraire, j’y prends beaucoup de plaisir. En plus, mi Amor est le meilleur amphitryon. Ceci facilite énormément la tâche. Mais quel plaisir de n’avoir que les pieds à glisser sous la table ! Sans oublier, la satisfaction de ne pas avoir à se préparer par étape (entre le rangement de dernière minute, la déco, la cuisine, les premiers invités…) et surtout de partir de la soirée quand on le souhaite. Même si je dois bien avouer que j’ai toute la confiance du monde de le faire dans ma propre maison avec mes amis intimes. On évite ainsi le ménage à fond, et surtout, de ne rien avoir à ranger le lendemain matin.
Mais revenons à nos moutons… Une fête chez des amis serait un choix parfait. En effet, les plaisirs de la table avec de bons petits plats, de bonnes bouteilles et la surprise de savoir comment peut évoluer la soirée, font qu’en général, je passe une bonne soirée. Au contraire, je déteste les soirées organisées, car elles seront souvent suivies de déceptions (les expectatives encore une fois) si tout ne se passe pas comme prévu. Si le dance floor, joliment préparé se retrouve aussi vide qu’un frigo de célibataire (ou du moins comme l’était le mien avant…) les organisateurs et les participants tireront toujours la tronche…

Une soirée pépère avec mes enfants à la maison

Une table basse avec plein de petits encas, sucrés, salés. Simple et exquis ! Une bonne bouteille de cava ou champagne au frais. Devant la télé à mater une émission du genre, Tout le monde en parle, avec des invités que j’aime et qui me font rire.
Cette soirée est presque la mienne, ou du moins, elle y ressemble. Sauf qu’Ardisson est remplacé par Harry Potter. Et oui, avec des enfants de 4 ans, on ne gagne pas à tous les coups.

coup de pied au cul aux expectatives
coup de pied au cul aux expectatives

Un voyage romantique à l’étranger

Un endroit où nous ne connaîtrions personne. Nous aurions passé la journée à visiter, à manger, à boire des succulents vins locaux et le soir, les jambes lourdes nous aurions fait les derniers achats pour nous préparer de petites choses à grignoter entre nos ébats amoureux, histoire de se détendre un peu.

En famille à la montagne

Cette dernière option serait un souhait. Je ne l’ai jamais fait, mais tous les éléments me plaisent : à la montagne, dans un chalet, où après avoir passé la journée dehors avec les loulous et mi Amor, nous passons une soirée au chaud à l’intérieur, à côté du feu de la cheminée à jouer aux cartes, toujours avec une bonne bouteille au frais (non, je ne suis pas alcoolique, mais on ne peut pas refuser une bonne bouteille et surtout quand on est marié avec un sommelier !)

Alors peut-être que l’an prochain, je rêverai de fêter le nouvel an à Las Vegas avec des amis ou un barbecue au Chili, mais en attendant, je suis ravie de ma soirée et cela fait du bien de faire ce que l’on a envie. Être un peu égoïste a parfois du bon. Et mettre un coup de pied au cul aux expectatives du premier de l’an, ça n’a pas de prix !