Les 8 commandements à respecter quand tu vis en France

Chaque pays a ses règles de conduite. Une façon de voir et de faire les choses propre à notre éducation. Tellement solennel dans certaines occasions, que nous pouvons même avoir l’impression qu’il s’agit de commandements.

Pour ceux qui ne le savent pas, je suis française, mais j’ai passé ces 20 dernières années à l’étranger. D’abord à Londres et après à Barcelone. Et me voilà de retour depuis un petit plus d’un an à présent. Et même si mon éducation à la Française a bien été établie par une maman française (même si un peu manouche…Le seul fait de l’écrire me fait prendre conscience de certaines choses…), je dois bien reconnaître que mes manières de recevoir et de vivre ma vie de tous les jours sont loin d’être à la « française ».

Les 8 commandements à respecter

1 Tu ne recevras chez toi que quand ta maison est immaculée 

C’était, et ça l’est encore, tellement propre chez ma mère, que tu pouvais y manger par terre. Voilà, ce que mon éducation m’a enseigné. Il s’avère que j’avais un peu oublié le concept lors de mes années d’exil, et même si je pouvais me sentir mal à l’aise de recevoir si ma maison était en chantier, je le faisais quand même et surtout cela ne m’empêchait pas de passer un bon moment. La convivialité n’a rien avoir avec l’ordre qui règne dans votre maison sinon avec ce que vous décidez de partager.

2 Tu feras le gros de tes courses, une fois par mois

Ici, pas question d’aller faire les courses tous les quatre matins. Organisez-vous et prévoyez vos menus quotidiens mensuellement ! Vous voyez l’aberration quand même ! J’ai encore beaucoup de mal à savoir ce que j’aurais envie de manger dans une semaine, mais je fais comme les copains et je remplis mon cadi jusqu’à ce qu’il dégueule. Toutefois, cela ne m’empêche pas de râler et de commencer mes phrases en disant : « ah, j’ai encore oublié… » Cependant, le simple fait de râler me fait encore plus française !

3 Tu te plaindras 

En effet, il ne fallait pas l’oublier celui-là. La semaine dernière, j’ai rencontré une Hollandaise très agréable, et les premiers sujets de conversation concernaient tout ce qu’elle aimait de la France et pourquoi elle choisissait toujours notre beau pays comme lieu de vacance. Cependant, lorsque je lui demande ce qu’elle aime le moins, elle me répond un peu gênée au début : « vous aimez un peu trop vous plandre ». Plandre ??? Elle voulait bien sûr, dire plaindre. Oui, nous avons la critique facile et nous adorons nous plaindre de tout et de rien.

4 Tu parleras français, mais le français sans accent 

En effet, un petit accent peut tout remettre en question. Si la prononciation et la syntaxe ne sont pas parfaites, nous pouvons vite ne plus comprendre ce que l’interlocuteur nous dit. Nous oublions qu’ils ne sont pas français. D’ailleurs, le monde n’est pas peuplé que de Français… Il ne faudrait pas oublier que dans le cas contraire, lorsque nous voyageons, nous avons du mal à communiquer dans une autre langue. En effet, question langue étrangère, nous sommes loin d’être les premiers de la classe.

5 Tu ne tutoieras pas 

Le vouvoiement est primordial. En effet, nous ne pouvons pas tutoyer à tout vent et surtout pas n’importe qui, même la jeune serveuse de 20 ans de moins, car ce serait un manque de respect.

6 Tu forceras tes enfants à être (ou paraître) bien élevés

Vous ne pouvez pas envisager d’aller chez quelqu’un et que vos enfants ne disent pas bonjour en rentrant et en regardant bien en face la personne à laquelle ils se réfèrent. Vos enfants, comme votre maison, doivent être impeccables.

7 Tu ne boiras pas tous les jours

Ou du moins vous ne pouvez pas le reconnaître publiquement. Par contre, si occasionnellement, vous buvez un verre de pinard au casse-croute à 10h cela passe mieux. WHATTTT ? Certain arrête de fumer avec l’arrivée d’enfants à la maison, moi j’ai commencé à boire. Je ne me vanterais pas d’être une maman modèle, mais un petit verre de vin quand les enfants  je rentre me permet d’être plus relax et d’être capable de supporter beaucoup mieux certaines crises sans vouloir les étrangler. En fait, je suis même une héroïne, je sauve des vies, mais je ne peux pas le dire à voix haute. En l’écrivant, cela passe mieux.

8 Tu respecteras les horaires 

Un de ces commandements, je le dois à mon père. En effet, la ponctualité au travail ou même sociale est capitale. Les cinq petites minutes d’avance sont appréciées. Néanmoins, vous devriez savoir aussi, qu’après 22h, vous ne pouvez pas téléphoner à la famille sauf cas d’urgence, sans entendre de l’autre côté du combiné : « il y a un problème ? » Vous ne pouvez pas non plus, parler à voix haute dans la rue, sans voir la voisine se pencher à sa fenêtre. Et le dimanche, vous resterez chez vous, car de toute façon, vous ne trouverez pas grand-chose d’ouvert.

Par chance ces règles sont loin d’être nouvelles ou loufoques pour moi, mais j’ai dû me réhabituer à certaines. Et puis, pour les « commandements » que je trouve encore trop excessifs, je les suis à ma sauce et donc du coup, tout va bien.